Questions fréquentes

Quand faut-il contacter son chirurgien en post-opératoire?

Outre les contrôles postopératoires portés à votre connaissance, vous devez absolument contacter votre médecin si vous constatez par exemple une des situations suivantes :une fièvre persistante; des frissons; des saignements; un gonflement du ventre qui augmente ou des douleurs qui augmentent; la persistance de nausées ou de vomissements; une toux qui persiste ou des difficultés respiratoires; des difficultés persistantes à avaler des aliments; un suintement de liquide par n’importe quelle incision…

Quand pourrais-je reprendre une activité physique ou sportive normale après cure d’éventration sous coelioscopie ?

Il vous sera demandé de ne pas trop forcer sur votre paroi pendant pendant environ un mois. La reprise progressive et douce d’une activité est cependant conseillée assez rapidement après l’opération.

Docteur j’ai été opéré d’une éventration sous coelioscopie, il y a quelques jours et je viens de découvrir à l’endroit de l’ancienne éventration, une nouvelle bosse : dois-je m’inquiéter et cela peut-il être une récidive de l’éventration opérée ?

Rassurez vous, il s’agit de ce que nous appelons un sérome; je m’explique. La nature a horreur du vide et à l’endroit où il y avait cette hernie… Il ne reste plus rien donc la nature cherche à occuper cet « espace vide » en le comblant de secrétions liquides et en créant ce fameux sérome (« boule de liquide »). Ce sérome disparaît seul le plus souvent et progressivement en quelques jours à quelques semaines. Le plus souvent,il n’est pas utile de le ponctionner. En résumé il s’agit donc d’une « complication » presque normale, toujours réversible et qui donc…  n’en est pas une.

Qu’est ce qu’une éventration ?

Il s’agit d’une hernie sur une ancienne cicatrice. La paroi est devenue fragile et les muscles ont tendance à s’écarter ce qui entraîne l’apparition d’une “boule”. L’intérieur en poussant cherche à “sortir” par cet orifice qui se crée et, avec le temps, cela peut devenir non seulement inesthétique mais aussi dangereux.

Dans le cas d’éventration ou d’autres types de hernies comme les hernies ombilicales, pensez vous qu’il existe également des avantages à se faire opérer par coelioscopie ?

Ce qui souvent fragilise une paroi est l’ouverture nécessaire pour la réalisation d’une opération. Traiter un “lâchage” de paroi, ce qui correspond à une éventration, en reprenant cette cicatrice justement pour la renforcer par une prothèse en particulier est efficace certes, mais souvent douloureux et invalidant en post opératoire. De plus, on réouvre là où la paroi est la plus fragile. L’abord coelioscopique est conceptuellement différent: on évite de repasser par là où la paroi est abîmée et on la renforce par l’intérieur, toujours avec une plaque, ce qui simplifiera de beaucoup la qualité des suites pour une efficacité au moins comparable. Ces interventions sont parfois techniquement complexes voir irréalisables par cœlioscopie. Elles  sont par ailleurs effectuées par une minorité de chirurgiens.