Questions fréquentes

J’ai des douleurs de la région inguinale qui me gênent beaucoup dans mon activité sportive et je sais que l’on peut se faire opérer pour faire disparaître les douleurs, dois-je me faire opérer immédiatement ?

Certainement pas ! L’opération n’est discutée que pour certaines pubalgies résistantes au traitement médical bien conduit. Par contre la consultation dans un centre spécialisé permettra d’une part de faire la distinction entre une pubalgie simple et une hernie débutante et permettra ensuite de vous guider sur la prise en charge médical ou chirurgicale adaptée à votre cas.

Concernant le traitement des pubalgies quelle méthode choisir entre la coelioscopie et la chirurgie traditionnelle ?

Tout dépend de votre état général, de vos activités physiques, de votre souhait bien évidemment et du type d’anesthésie que vous préférez. Deux écoles chirurgicales s’opposent pour renforcer la paroi : les partisans d’une technique classique de chirurgie par abord antérieur avec grande cicatrice et remise en tension de la paroi « en force » (intervention de  Nésovic) et  les défenseurs dont nous faisons partie d’une approche résolument plus moderne et mini-invasive par cœlioscopie. Cette approche à l’intérêt de ne pas délabrer la paroi et de permettre une reprise des activités sportives beaucoup plus rapide. Le choix de la technique utilisée sera donc discuté entre le chirurgien et le patient lors de la visite de consultation pré-opératoire où sont exposés dans le détail les modalités, les risques et les attentes propres à chaque intervention.

Quand faut-il contacter le chirurgien en post opératoire ?

Outre les contrôles post opératoires portés à votre connaissance, vous devez absolument contacter votre médecin si vous constatez par exemple une des situations suivantes :une fièvre persistante; des frissons; des saignements; un gonflement du ventre qui augmente ou des douleurs qui augmentent, la persistance de nausées ou de vomissements, une toux qui persiste ou des difficultés respiratoires, des difficultés persistantes à avaler des aliments, un suintement de liquide par n’importe quelle incision…

Docteur j’ai été opéré d’une pubalgie associée à une hernie sous coelioscopie, il y a quelques jours et je viens de découvrir à l’endroit de l’ancienne hernie, une nouvelle bosse : dois-je m’inquiéter et cela peut-il être une récidive de la hernie opérée ?

Rassurez vous, il s’agit de ce que nous appelons un sérome.  La nature a horreur du vide et à l’endroit où il y avait cette hernie…, il ne reste plus rien, donc la nature cherche à occuper cet « espace vide » en le comblant de secrétions liquides et en créant ce fameux sérome (« boule de liquide »). Ce sérome disparaît seul le plus souvent et progressivement en quelques jours à quelques semaines

Quand pourrais-je reprendre une activité physique ou sportive normale après la cure de pubalgie ?

L’activité sportive peut, en général, être reprise rapidement par paliers  avec un programme personnalisé de reprise d’activité sportive qui vous sera remis avant la sortie en tenant compte du cas particulier de chaque patient et de la spécificité de son activité sportive habituelle.

A titre indicatif : 
– Repos complet pendant 1 semaine (marche, escalier, voiture autorisés)

– Elongation, musculation dos et cuisse à partir de la deuxième semaine

– Endurance modérée (Vélo, natation puis course à pied) , à partir de la 3ème semaine 

– Reprise progressive de l’entraînement du sport pratiqué à la 4ème semaine après validation du protocole de reprise sportive lors de la visite de contrôle post –opératoire auprès de votre chirurgien.

– Reprise de la compétition entre 6 à 8 semaines après la chirurgie